La femme masquée

Fille masquée

J’ai rencontré cette femme. C’était le soir le plus froid de l’hiver, peut-être le plus glacial de toute ma vie. Elle était revêtue d’une belle robe de soirée bleue et d’un masque, de couleur violette, qui lui recouvrait le visage. De son verre se dégageaient quelques vapeurs qui l’avaient enivrée tout au long de la soirée. Trop peu pour que ses lèvres ne trahissent une quelconque maladresse mais suffisamment pour les mots lui viennent avec une aisance mordante.

Je fus immédiatement sous son charme. Si je croyais au coup de foudre, c’est à cela qu’il ressemblerait ! Mais celui-ci n’existe que dans les livres, dans les contes pour enfants, et au cinéma, dans les contes pour adultes. Tomber amoureux en une fraction de seconde, que la terre retienne son souffle, avoir trouvé la femme de ses rêves en un regard, qui pourrait y croire ?

Elle était d’une beauté rare. Sa bouche dessinait une courbe si parfaite qu’elle semblait avoir été volée à un peintre italien. Ses yeux étaient pétillants de vie, son esprit semblait d’une audace incroyable et ses mouvements étaient d’une rare fraîcheur. En me rapprochant d’elle, je sentis une odeur de tulipes jaunes et de tilleul. Une mélange alchimique qui me transporta d’un bout à l’autre de ma vie en un instant. J’étais un blond bouclé à salopette et un vieillard grisonnant dans un pantalon en tissu jaune. Et de partout que je fus, son regard me tenait captif.

Elle m’invita dans une joute verbale dont elle se savait déjà vainqueur. Elle me cherchait, me mordait quand j’osais lui répondre. Je ne pouvais trop lui tenir tête, préférant la laisser gagner du terrain sur moi pour mieux l’esquiver quand j’en avais l’occasion. La nuit passa comme cela, nos deux corps se rapprochaient toujours un peu plus. Quand, après sept heures d’une danse intense, elle se rapprocha de moi, glissa ses doigts autour de mon cœur, et tout en serrant de toutes ses forces me susurra à l’oreille : « voudrais-tu me faire visiter ? ».

Je ne crois pas au coup de foudre, on ne peut tomber amoureux instantanément. Moi, j’aurais eu besoin de presque sept heures pour cela…

Un commentaire

Laisser un commentaire.